Tunnels de lave : au cœur du Volcan !

Tunnels de lave : au cœur du Volcan !

Le 14 juin 2019, j’ai eu l’opportunité de découvrir une activité exceptionnelle. Une activité unique et pour le coup, insolite ! Une activité qu’il est possible d’effectuer à quelques rares endroits sur la planète. Une activité qui vous plonge dans les entrailles du 2ème plus grand volcan encore actif au monde ! Une activité qui vous fera jouer les apprentis spéléologues ! Entrez et immergez-vous dans les fabuleux tunnels de lave créés par le Piton de la Fournaise et sa dantesque éruption de 2004 !

Tunnels-de-lave-volcan-eruption-magma-piton-de-la-fournaise-basalte-groupe-tunnelsdelave

Qu’est ce qu’un tunnel de lave ?

Afin de faire un point rapide sur ce qu’est un tunnel de lave, il faut juste savoir qu’il est formé par une coulée volcanique qui s’est refroidie en surface en formant une croûte solide mais dont le cœur est resté fluide, permettant à la lave de continuer à s’écouler. Lorsque la coulée cesse d’être alimentée par l’éruption, elle se vide et laisse une cavité en forme de galerie. Les tunnels de lave sont associés à un volcanisme effusif (« volcans rouges »), généralement de type basaltique.

Tunnels-de-lave-volcan-eruption-magma-piton-de-la-fournaise-basalte-galerie

Zoom sur mon expérience :

Maintenant, imaginez-vous, au volant de votre voiture, roulant le long d’une route vallonnée avec sur votre gauche le fameux Piton de la Fournaise et ses coulées de lave de différentes couleurs déferlant sur plusieurs centaines de mètres puis l’océan indien sur votre droite remplissant l’horizon. Et bien vous êtes sur la route des laves, celle qui vous mènera droit vers la reconnue coulée de 2004, l’endroit où vous effectuerez votre sortie spéléo !

C’est à ce moment que j’ai rencontré Ludo, notre guide local pour l’exploration des tunnels de lave. Il y avait deux couples qui allaient effectuer la sortie avec moi. Les sorties avec Ludo se font toujours par groupe de 6 personnes maximum afin de favoriser la convivialité.

Tout d’abord, nous avons commencé par nous équiper. Mis à part un pantalon, des bonnes baskets et de l’eau vous n’aurez rien de particulier à emmener, les guides fournissent tout le matériel nécessaire : casque avec lampe frontale intégrée, genouillères et gants.

Nous enfilons notre attirail et ça y est, nous nous dirigeons vers l’entrée du tunnel qui se situe à seulement quelques minutes du parking où nous nous étions donné rendez-vous. La marche « d’approche » est simple, sans difficulté particulière si ce n’est de progresser sur de la roche volcanique issue d’une ancienne éruption. En à peine 10 minutes nous nous trouvons devant l’entrée du tunnel, nous allumons nos lampes et nous pénétrons dans cet antre mystérieux.

Au moment où nous entrons dans le tunnel, nous faisons face à des curiosités géologiques dont Ludo nous dévoile les secrets avec beaucoup de passion. Lors de nos premiers pas dans le tunnel, ce lieu où nous perdons nos repères et où tout ce qui nous entoure n’est que découverte, notre sentiment premier est la stupéfaction. Il nous faut un certain temps avant de se rendre réellement compte que nous marchons dans une cavité où il y a seulement 15 ans la lave jaillissait et serpentait à toute allure dans cette galerie. C’est assez difficile à imager, mais les explications de Ludo et les précisions qu’il apporte durant toute la traversée du tunnel rendent la progression vraiment immersive. Nous en apprenons davantage sur la formation du tunnel et sur la volcanologie en général.

Le tunnel de la coulée de 2004 avec ses quelques 6 kilomètres de galerie figure parmi les plus longs au monde ! Lors de votre sortie vous n’explorerez pas la totalité du tunnel, cela prend beaucoup de temps car la progression est lente, pour plusieurs raisons. D’une part, le tunnel est dans son ensemble haut et large mais vous ferez face à quelques passages étroits où vous devrez vous baisser voire vous mettre à quatre pattes pour avancer. Cela ralentit inévitablement le rythme de la balade dans les entrailles du Volcan. De plus, vous avancerez de « salle » en « salle » et les guides prennent bien évidemment le temps de vous délivrer toutes les informations croustillantes concernant ce qui nous entoure.

Vous aurez la chance de découvrir des formations géologiques incroyables comme des plafonds où semble couler du chocolat fondant, des banquettes de lave, des réunions de stalagmites, des formes d’animaux tels que le requin, le dodo ou encore le lion, des barils, et tellement d’autres si vous laissez le champ libre à votre imagination. Je ne vous en dévoile pas plus et je vous laisse découvrir cela par vous-même, mais croyez-moi, le dépaysement est garanti !

Les tunnels de lave, accessibles à tous ?

Pour nos amis claustrophobes, sachez que le chemin principal du tunnel est tout de même large, à la limite du spacieux et que vous n’aurez pas cette sensation d’étouffement. Nous pouvons facilement évoluer à plusieurs personnes sans avoir l’impression d’être oppressé. Lors de notre sortie, un monsieur qui se disait claustrophobe a tout de même tenté l’activité et cela s’est très bien passé.

Il existe quelques chemins secondaires, plus étroits et plus sportifs, où il faut ramper pour progresser mais il n’y a aucune obligation de les emprunter. Cependant, cela pimente un peu la sortie et j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer l’explorateur le temps d’un instant donc je vous recommande vivement de tester l’expérience. De plus, même s’il fait particulièrement noir dans le tunnel, la lumière émise par l’ensemble de nos lampes frontales est suffisante pour avancer sans crainte.

Vous resterez environ 2 heures dans le tunnel, très humide, où de nombreuses gouttes dégoulinent de part et d’autre et vous apprécierez probablement ressortir du tunnel et retrouver les rayons du soleil. La marche étant une traversée, vous ne ressortirez pas par l’entrée principale, donc n’hésitez pas à prendre des clichés des merveilles environnantes. Il faudra marcher 5 à 10 minutes grand maximum pour retrouver le parking et se remettre de ses émotions. C’est l’occasion d’échanger son ressenti, boire un peu et se changer avant de reprendre la route vers de nouvelles aventures.

Tunnels-de-lave-volcan-eruption-magma-piton-de-la-fournaise-basalte-exterieur

L’île de la Réunion est l’un des rares endroits où l’on peut visiter et se balader dans des tunnels de lave. Effectivement, il n’y a au monde qu’une vingtaine de sites où nous pouvons en trouver.  Il en existe des reconnus, à Hawaï par exemple, mais vous l’aurez sans doute compris, c’est un privilège de pouvoir explorer ces souterrains d’une beauté inouïe.

Suite à mon expérience, je ne peux que vous conseiller d’aller visiter ces galeries passionnantes et fascinantes. Profitez de votre séjour sur l’île pour randonner au Volcan et effectuer par la suite la découverte de ce tunnel !

 

Je vous souhaite de bien vous émerveiller et de profiter de ce spectacle offert par la Nature !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *