Les Nuits sans lumière sur l’île de la Réunion !

Les Nuits sans lumière sur l’île de la Réunion !

Les effets de la pollution lumineuse dressent un tableau bien sombre sur la situation actuelle de l’ensemble de la planète. Sur l’île de la Réunion, nous voyons les choses autrement et du 8 avril au 2 mai 2019 nous nous lançons dans les nuits sans lumière ! Eclairage sur la 11ème édition de cet événement organisé par le Parc National de la Réunion.

Reunion-la-nuit-sans-etoile-ile-lumiere

Tout commence un certain jour, lorsque le Parc National de la Réunion, en partenariat avec la Société d’Etudes Ornithologiques de la Réunion (SEOR) et avec le soutien du Conseil de la Culture de l’Education et de l’Environnement (CCEE) décide de sensibiliser les personnes à la pollution lumineuse, aux conséquences dramatiques qu’elle produit et aux moyens à mettre en œuvre pour la diminuer.

Nous pouvons noter une certaine prise de conscience générale quant à la mauvaise gestion de notre patrimoine commun, la Terre. Afin de faire perpétuer cette tendance (tardive ?) à vouloir prendre davantage soin de notre planète, les nuits sans lumière à la Réunion rentrent parfaitement dans le thème qui consiste à préserver et protéger notre environnement et les espèces présentes au sein de celui-ci.

« In fénoir pou éklèr nout zarlor » (Dans le noir pour éclairer nos trésors), est le slogan qui raisonnera sur l’ensemble de l’île durant le mois d’avril. Pendant ce laps de temps, les Réunionnais se mobiliseront autour d’une problématique d’intérêt général. A l’échelle de l’île, le partage primera !

lumiere-voie-lactee-reunion-ile-nuit-etoile-ciel
© IRT – Frog974

Vous l’aurez compris, l’objectif premier de cet événement est de lever le voile sur les conséquences d’un éclairage inutile ou mal orienté (dirigé vers le ciel) afin de montrer que cela provoque des nuisances multiples pour notre environnement et pour nous-mêmes. Durant les nuits sans lumière, de nombreuses actions et animations seront proposées afin d’expliquer comment une lumière artificielle inadaptée peut nuire à l’Homme, aux écosystèmes et à la planète.

Cela permettra de comprendre pour ensuite faire agir ! Effectivement, pour protéger l’exceptionnel patrimoine naturel de la Réunion et son taux d’endémisme record (30 % des espèces, aussi bien animales que végétales, sont endémiques, c’est-à-dire qu’elles n’existent que sur cette île et nulle part ailleurs), il va falloir faire de la pollution lumineuse l’affaire de tous afin de protéger notre île et sauvegarder les espèces au bord de l’extinction.

ville-lumiere-lampadaire-la-reunion-ile-nuit-sans-lumiere-ciel
© IRT – Frog974

Voyons ensemble les bienfaits d’une lumière éteinte. C’est vrai ça, à quoi cela sert d’éteindre la lumière ?

Pas seulement à réduire votre facture d’électricité ! Les bénéfices sont bien plus nombreux ! Découvrons-en 5 tous ensemble ! 

1. Tout d’abord, cela sera meilleur pour votre santé. L’homme subit les effets néfastes de la lumière artificielle et cela influe sur son sommeil, sa concentration ou encore ses performances. La nuit noire permet d’activer la production de la mélatonine, l’hormone du sommeil et est donc essentielle au maintien du rythme biologique. De nos jours, ce n’est pas moins de 80 perturbations qui sont dues à une exposition excessive aux éclairages, un constat bien inquiétant qui nécessite la mise en place d’actions concrètes.

2. Éteindre la lumière c’est aussi diminuer le réchauffement climatique ! En diminuant les dépenses d’électricité, on diminue également la production de gaz à effet de serre. Sur l’île, les deux postes importants influant énormément sur l’empreinte carbone de la Réunion sont la production électrique et les transports. Les collectivités se sont donc mobilisées dans le but de promouvoir une sobriété énergétique en optimisant l’éclairage public et en luttant contre la pollution lumineuse.

3. L’observation des étoiles est aussi contrainte et altérée par cette pollution lumineuse. Cette lumière diffuse représente une réelle gène pour les personnes désirant observer le ciel et les étoiles. Cela accroît notamment un désintérêt profond des nouvelles générations et des urbains pour cette pratique, et c’est regrettable ! Pour pouvoir en prendre plein les yeux lors de la contemplation des étoiles, nous vous recommandons vivement de vous rendre au volcan, à Mafate ou bien encore aux Makes, sites relativement éloignés dans les hauts et à distance des villes.

4. Protéger les Pétrels ! Les pétrels de Barau et les pétrels noirs de Bourbon, oiseaux marins endémiques de la Réunion, sont en danger d’extinction. La raison ? Ils sont affectés directement par les éclairages orientés vers le ciel et plutôt que de suivre le reflet de la lune sur l’océan pour se diriger, les jeunes pétrels suivent ces attractions lumineuses. La conséquence ? Des échouages multiples de pétrels qui sont contraints de ne compter que sur eux-mêmes pour survivre et ne pas mourir de faim ou être attaqués par des prédateurs.

5. Il en est de même pour les tortues ! Leur reproduction est altérée par un éclairage trop puissant et mal orienté. Pour conséquence, très peu de tortues viennent pondre sur nos plages. Lors de la naissance, les bébés se repèrent grâce au reflet de la lune sur l’océan mais leur vision est perturbée par les éclairages aux alentours, ils sont donc menacés par leurs prédateurs.

Les nuits sans lumière souhaitent lutter contre toutes ces mauvaises conséquences. De nombreux événements tels que des visites nocturnes de Kélonia, des balades nocturnes à l’Entre-Deux, des patrouilles de récupération des pétrels, des activités avec des établissements scolaires, des actions d’extinction d’éclairage seront de mise sur l’ensemble de notre territoire afin de dénoncer la pollution lumineuse et sensibiliser un maximum de personnes sur cette notion. Au total, ce sont 37 événements qui auront lieu, soutenus par 44 partenaires engagés durant 25 nuits. Autant dire que très nombreux sont ceux qui prennent à cœur cette cause et c’est une très bonne chose !

Vous pouvez vous rendre au marché de nuit à Saint Denis dès demain, samedi 6 avril, de 19h à minuit, pour découvrir de nouvelles démarches alternatives pour sensibiliser l’opinion sur la question environnementale et sur le développement durable.

Horizon Réunion, en tant qu’agence éco-responsable, prône des valeurs environnementales identiques à cet événement et espère sincèrement que de nombreuses personnes participeront à cette 11 ème édition des nuits sans lumière !

 

Et vous, serez-vous de la partie ?

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *